Published On: Thu, Jun 15th, 2017

Rapport du Groupe d'Experts du Conseil de Sécurité des Nations-Unies sur la Libye

Share This
Tags


Mon travail sur la crise libyenne depuis un an confirmé par les Experts du Conseil de Sécurité des Nations-Unies sur la Libye

Version en français de l’article publié sur War Is Boring le 14 juin 2017
Le 9 juin 2017, le Groupe d’Experts des Nations Unies créé à la suite de la résolution 1973 sur la Libye a publié son rapport final sur son travail pour le Conseil de Sécurité. Ce document, long de près de 300

pages, inclus notamment des détails sur l’évolution politique et la sécuritaire du pays, la violation des droits de l’homme, la violation de l’embargo sur les armes, la prévention des exportations illicites de

pétrole brut, le détournement de fonds publics et le financement des groupes armés.

Une grande partie du chapitre concernant la violation de l’embargo sur les armes, soit une trentaine de pages, a mentionné, réutilisé et/ou confirmé mes recherches et analyses publiées depuis un an sur

plusieurs médias spécialisés (War Is Boring, Middle East Eye et le magazine DSI).

Concernant le transfert de matériels, le Groupe d’Experts confirme, pages 27 et 28, la livraison de Mi-24P biélorusses à l’Armée Nationale Libyenne par l’intermédiaire des Emirats Arabes Unis en avril 2015
comme je l’ai rapporté sur War Is Boring en août 2016. Le Groupe corrobore également, pages 29 à 36 mon rapport publié en février dernier qui

analyse l’extension de la base aérienne d’al-Khadim – située dans la province d’al-Marj et utilisée par les AT-802 Air Tractor et drone Wing Loong de la force aérienne émiriennes – notamment l’accroissement

de la construction de nouveaux abris pour avions ou drones, ainsi que les travaux d’ingénierie pour la création d’une nouvelle

aire de stationnement au sud-est de la première qui pourrait permettre à terme le déploiement de nouveau aéronefs – en particulier des chasseurs bombardiers tels que les Mirage 2000.

Le rapport a par ailleurs utilisé, pages 37 et 38, une photo et les données sur l’avion à turbo-propulsion AT-802 Air Trator émirien (N° 2287 avec drapeaux effacés) repéré sur une base libyenne en juin 2015 que

j’avais reporté dans mon analyse des deux forces aériennes et confirmé que les Emirats Arabes Unis ont fournis

matériel soutien direct à l’Armée National Libyenne comme je l’ai indiqué dans mes articles de septembre
et décembre 2016, ce qui a accru de façon significative la puissance aérienne de l’A.N.L. L’utilisation de drones Wing Loong et

Schiebel S-100 Camcopter contre les combattants du Conseil Révolutionnaires de la Shoura de Benghazi est aussi rapporté pages 150 à 152.

Ensuite, le Groupe d’Experts a corroboré le fait que la force aérienne de Misrata (ou force aérienne Aube de la Libye) a eu recours au service de pilotes étrangers faisant office de mercenaires pour ses Mirage F1 (pages 39, 40, 164 à 169) et que l’un d’entre eux – un citoyen portugais – a été tué dans

le crash de son avion le 2 juin 2016 en revenant d’une mission de bombardement sur Sirte comme je l’ai précisé sur Middle East Eye récemment. Le rapport atteste aussi que ces pilotes ont volé de mars à juillet 2016 (voir DSI N°126 “La force aérienne d’Aube de la Libye dans la bataille de Syrte”). Il confirme
également le rôle joué par le trafiquant d’armes Rami Ghanem dans le recrutement de ces mercenaires – que j’évoque dans un article déjà indiqué précédemment – citoyen américano-jordanien à la tête de l’entreprise Caravana Middle-East basée en Jordanie. Les Experts évoquent également un homme d’affaire libyen du

nom d’Abdul Salam Fakroum qui aurait dirigé les pilotes de Mirage F1 jusqu’au début de la bataille de Syrte. En fait, cet homme est très probablement le Brigadier-General Fakroum, alors commandant de la
force aérienne de Misrata et tué dans le crash de son L-39 près de l’université de Syrte – probablement abattu par l’EI – comme je l’indiquais en août 2016.

Enfin, le rapport donne des détails sur les compagnies de transport cargo ravitaillent la base d’al-Khadim et plus généralement la Libye. Il confirme l’implication d’un Il-18D de la compagnie Sky Prim Air et
d’IL-76 des compagnies Oscar Jet et Sky Prim Air toutes deux appartenant à la famille moldave Ghilans et que j’évoquais en janvier et février dernier.

Liste de mes publications mentionnées, utilisées et/ou confirmées dans le rapport des Experts des Nations Unies :

DSI (Défense et Sécurité Internationale)

DSI N°129 (mai 2017) Les forces aériennes égyptienne et émirienne en action en Libye

DSI N°126 (novembre 2016) La force aérienne d’Aube de la Libye dans la bataille de Syrte

DSI N°123 (mai 2016) La puissance aérienne pendant la seconde Guerre civile Libyenne

War Is Boring

Middle East Eye

Loading...

About the Author

-

Leave a comment

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Loading...